Les politiques publiques d’électricité sans CO2 sont un échec ….

3 Juillet 2019, Fabien MICHEL

Les politiques publiques d’électricité sans CO2 sont un échec ….

… du moins jusqu’à maintenant.

Pourquoi cette affirmation? Parce que la part de la production électrique sans CO2 est quasiment constante sur les 40 dernières années, voire même en légère baisse.production

Répartition de la production mondiale d'électricité par source fossile vs sans CO2

C’est à dire que malgré le développement très significatifs des énergies renouvelables (en particulier depuis les années 2000), ce développement n’a eu pour effet que d’essayer de maintenir un taux d’électricité sans CO2 à peu près constant. Quelles observations peut-on en tirer ?

1 – La technologie n’est qu’un petit levier de la réponse aux enjeux climatiques

Parmi les contributeurs au changement climatique, la production d’électricité fait partie des domaines où il existe le plus de solutions décarbonnées. Les solutions existent, mais leur mise en place est encore marginale (du point de vue de l’impact CO2) => la disponibilité des technologies ne suffit pas. Corollaire : il ne faut pas attendre de la technologie qu’elle fasse le job : Il s’agit de politique publique avant tout.

2 – Aujourd’hui, on n’attaque pas les problèmes principaux

Les dynamiques régionales sont très différentes, mais le problème principal au niveau mondial est celui du charbon. Tout ce qui permet de réduire ou remplacer le charbon (ou traiter les émissions) est à mettre en avant.

Est ce que vous avez le sentiment que c’est la priorité actuellement (en Allemagne, aux USA, ailleurs) ? Moi non.

Bonne nouvelle : Les centrales charbons meurent d’elles même aux USA par manque de visibilité, malgré le support de leur administration.Productc

Production d'électricité par source - détail

3 – Le front de l’énergie sans CO2 est divisé => la meilleure manière d’échouer

Faire s’affronter le nucléaire aux énergies renouvelables est une ERREUR majeure dans la lutte contre le changement climatique. En particulier en France.

Ca ne veut pas dire qu’il faille soutenir à bout de bras des solutions qui n’ont pas de sens économique (oui je pense au nucléaire Français de type EPR).

Dans le contexte actuel, une perte de temps et d’énergie totale dans la lutte contre le changement climatique.

Et encore, on ne parle ici que d’électricité (pas de l’énergie dans son ensemble!). Des volontaires pour une nouvelle approche ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *