Le H2 naturel a-t-il un pouvoir effet de serre ?

Le H2 naturel a-t-il un pouvoir effet de serre ?

Photo by Shot by Cerqueira on Unsplash

Quand il est produit par des sources bas-carbone (énergies renouvelables ou nucléaire), l’hydrogène (H2) est un vecteur énergétique très pertinent pour décarboner des usages dans l’industrie ou la mobilité (en particulier pour la mobilité lourde : camions, bus, flottes captives).

Mais que se passe-t-il si du H2 se retrouve dans l’atmosphère ? A-t-il un impact sur l’effet de serre ? et si oui, lequel ?

Dans un rapport de 2018 intitulé “Changes in Atmospheric Constituents and in Radiative Forcing”, le GIEC (IPCC) mentionne l’impact de différents composés sur l’atmosphère et l’effet de serre. Et l’hydrogène en fait parti, au titre des effets indirects.
“Les effets chimiques sont similaires à ceux du CO, entrainant une production d’ozone et ‘accroissement’ (enhancements) de CH4. Deux études (Prather, 2003, et Derwent et al., 2001) ont permis d’estimer un GWP équivalent à 5.8.

Un rapport du UK de 2018 sur le sujet mentionne également ce point, en insistant toutefois sur les incertitudes associées à cette estimation (page 12 pour les curieux.ses)

Alors que peut-on en penser ? 2 remarques clés

1/ Tout d’abord, s’il ne faut pas nier cette réalité, le pouvoir effet de serre modeste de 5.8 combiné à des flux faibles ( il s’agit de fuites de H2, des taux de fuites faibles, pour des débit faibles) laisse à penser que l’impact effet de serre est à ce stade négligeable par rapport aux bénéfices de l’hydrogène (s’il est renouvelable).

2/ D’autre part, si on regarde les fuites naturelles de H2 produit en quantité importante (aux niveaux des dorsales océaniques, mais pas que), il y a un potentiel important à valoriser d’un point de vue économique … et environnemental, en développant une économie du H2 naturel. Raison de plus pour poursuivre les études et les développements sur cette thématique (j’en parle sommairement ici)

Massive, Clean and Cheap hydrogen : 3 potential game-changers in H2 production (Repost)

hydrogen and bubble

Massive, Clean and Cheap hydrogen : 3 potential game-changers in H2 production (Repost)

Re-post d’un article Linkedin du 15 Mai 2020

Here we are! A new era of hydrogen is emerging on markets.

Things are changing and all industries from minerals, energy to transportation and manufacturing are investigating this new vector. Projects are starting, yet quite far from business sounds economics, but in some case, and with an appropriate and gentle stimulus, some business models may fly in a couple of years. This is encouraging..

Hydrogen is coming…. since several decades

Of course, hydrogen is widely used in Oil&Gas, ammonia production or steel industry for decades, using Coal Gasification or Steam Methane Reforming. As of today, it is not always clean (with a CO2 content in the range of 11 kgCO2/kgH2). And yes, the first industrial electrolyzers are approx. a century year old, so it is indeed a disruptive concept.

While we know how to make hydrogen with very low CO2 content, we are still struggling with the price : a large range of 5€/kg to 15 €/kg of H2 for clean hydrogen (whether it comes from renewable energy or with CCUS) is the current landscape. Although some projections aim for 3.5 €/kg (not delivered), green hydrogen in France. Within these values, there is low chance to de-carbonize widely the industry in Europe, Asia, or at least within a reasonable time.

To do this, we would need massive, clean and cheap Hydrogen, as cheap as 1 €/kg H2. Today this is not seen as reachable.

But there may be some game-changers. Here is my preferred list of them:

N°1 – Black carbon & hydrogen

Here is a simple equation : CH4 -> C(s) + 2H2. No carbon released.

Thermal decomposition of methane can provide solid carbon and hydrogen. The key point here is what to do with the carbon produced. Storing it in an old mine or sell it as a valuable products ?

black carbon plant in california - source = Monolith

Source : Monolithmaterial.com, REDWOOD CITY pilot plant, CA

Some companies such as Monolith in the USA are targeting the second options, and a few other are on the same track. Some also tried to do it decades ago, and then stop operation. This requires a very specific process such as a plasma torch to decompose properly the CH4.

But this is a pathway to clean, cheap and massive hydrogen.

N°2 – Solar to Hydrogen panels

Using solar panel (continuous current) to produce electricity after an inverter that feed a local grid and then an electrolyzer through an electrical transformer…. you have started to pile up cost and efficiency losses.

Why not doing everything in just 1 step?

This is a challenge that some like the start-up company Hypersolar in the USA, or the lab in KU Leuwen are targeting with a Solar to Hydrogen panels.

Aucun texte alternatif pour cette image

Source : Hypersolar, October 2019

More than 1 player, it can be industrialized as a simple panel, large improvement on efficiencies… does it not sound interesting to you ?

Still a long way to go from pilot to market, but it is definitively promising.

N°3 – ‘Natural’ Hydrogen

You know that hydrogen does not grow on tree, but what if we could just mine it ? You know, find a spot, make a well and pump it to the surface. How cheap hydrogen could be if it was possible ?

This is indeed a 2020 question. While it is known for many years that hydrogen is released in large but diffuse quantities at mid-ocean ridges, evidences are piling up for a natural, geological hydrogen in subterranean reservoirs. As of today, we know that there is hydrogen released continuously, with high purity and in many part of the world.

map of natural hydrogen sources - credits IFPEN

source : IFPEN

Still to be understood: How this hydrogen is formed (several modelling are being considered)? For how long a well can be productive ? for which flow ? How can we detect it ? Which business models will be implemented (that include long distance transportation)?

There are still (many) unresolved questions, but cheap, massive, local hydrogen might be indeed on its way.

VOLTIGITAL lauréat de l’appel à projets Open Innovation de GRTgaz

VOLTIGITAL lauréat de l’appel à projets Open Innovation de GRTgaz

1er Octobre 2020

Dans la catégorie valorisation de la chaleur des turbines à gaz, VOLTIGITAL a été désigné lauréat avec Ecotech Ceram dans le cadre de l’appel à projet Open Innovation de GRTGaz.

COVID-19 oblige, la cérémonie a eu lieu en virtuel.

VOLTIGITAL remercie GRTgaz pour sa confiance.

En savoir plus : https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6717702449546715136/

Data Fun – Carte interactive du biométhane en France (2019)

#Data Fun – Carte interactive du biométhane en France (2019)

15 Août 2020,

La carte interactive ci-dessous vous propose de visualiser les capacités d’injection de biométhane par départements à fin 2019.

Biomethane injection by department [2018, in GWh/y] Essonne: 5.52500 Territoire de Belfort: 15.54500 Yonne: 10.86300 Vosges: 11.86100 Vendée: 47.1700 Var: 5.69400 Tarn: 11.09900 Somme: 20.30300 Deux-Sèvres: 0.70300 Yvelines: 1.01800 Seine-et-Marne: 148.49100 Seine-Maritime: 6.2100 Haute-Savoie: 25.68400 Sarthe: 0.59700 Saône-et-Loire: 10.4100 Rhône: 4.70700 Bas-Rhin: 12.10500 Pyrénées-Orientales: 5.06400 Pas-de-Calais: 38.15200 Oise: 73.55900 Nord: 15.77100 Moselle: 10.05700 Morbihan: 41.29600 Meuse: 13.90900 Haute-Marne: 14.87800 Marne: 18.61900 Maine-et-Loire: 29.11100 Loiret: 32.41500 Loire-Atlantique: 4.40100 Haute-Loire: 2.83500 Loire: 8.24700 Loir-et-Cher: 6.33900 Landes: 14.3700 Isère: 26.11800 Indre-et-Loire: 10.02600 Indre: 10.39600 Ille-et-Vilaine: 17.56500 Gironde: 24.49800 Gers: 4.88400 Finistère: 36.54700 Eure-et-Loir: 10.40700 Cher: 37.77900 Bouches-du-Rhône: 19.45400 Aube: 62.00600 Allier: 1.68700 Aisne: 39.41900 Biomethane injection by department [2018, in GWh/y]Biométhane en …Biométhane en 2019

Rendu graphique : VOLTIGITAL

Source des données : Open Data GRDF

Rendu graphique : Python / Pygal

Fonds Innovation

Fonds Innovation – 1er appel à propositions

15 Aout 2020

L’union Européenne met à disposition une enveloppe de  1 milliard d’€ pour les subventions pour les technologies innovantes bas carbone. Le Fonds Innovation financera des : technologies de rupture pour l’énergie renouvelable, les industries à haute intensité énergétique, le stockage d’énergie, la capture, l’usage et le stockage de carbone. 

Les groupements d’acteurs ne sont pas obligatoires.

Budget et montant d’aides

La subvention maximale pour chaque projet sera déterminée sur la base de 60% des coûts éligibles du projet.

Seuls les projets avec des dépenses totales en capital de plus de 7,5M d’€ sont éligibles.


Date limite de dépôt des candidatures

29 octobre 2020 à 17h


Plus d’informations

Fiche de l’appel

La Méthanisation en Europe en Chiffres

La Méthanisation en Europe en Chiffres

10 Janvier 2020,

Pour bien commencer 2020 et à quelques jours du salon Biogaz à Nantes, Voltigital vous propose infographie sur la #méthanisation en Europe. De nouvelles technologies émergent pour encore et toujours améliorer l’apport du #biogaz et du #biomethane à la transition énergétique et en particulier la #biométhanation ou #méthanation par voie biologique.

VOLTIGITAL étudie la méthanation biologique dans le cadre d’une étude de l’état de l’art et du potentiel d’émergence.

Les chiffres de la méthanisation en Europe (fin 2017) et l'apport potentiel de la méthanation biologique à cette filière

Poursuivre sur Linkedin la discussion :

Quelles politiques publiques en matière de technologies durables ?

Quelles politiques publiques en matière de technologies durables ?

16 Décembre 2019

Pour ceux qui veulent mieux comprendre l’impact (énergie et carbone) des choix politiques, le MIT propose (en version beta) un simulateur très intéressant. Vous le trouverez sur le site EN-ROADS du MIT

On notera qu’il ne donne pas d’indications sur le coût (économique, politique) de ce type de transitions…. et que c’est là que réside la difficulté, comme on l’a évoqué lors de cette conférence : http://voltigital.com/index.php/2019/12/06/les-ingenieurs-peuvent-ils-sauver-le-monde/

Les évolutions futures de l’énergie et de la problématique du changement climatique touchent tout le monde, et par voie de conséquence, beaucoup se sentent rapidement incités / autorisés à prendre position.

Entre la tentation de réserver la parole aux seuls experts (et leurs contradictions propres) et de mettre les avis de tous sur le même pieds d’égalité (pas la bonne solution non plus), il y a l’idée, l’ambition que chacun s’approprie les concepts et que humblement, on puisse avoir une discussion dépassionnée, argumentée, critique mais sereine sur les sujets aussi importants que les changements climatiques, les politiques publiques de l’énergie et de l’industrie etc…

J’espère que ce type d’initiative pourra aider à aller dans ce sens

Les ingénieurs peuvent-ils sauver le monde?

Les ingénieurs peuvent-ils sauver le monde?

6 Décembre 2019

J’ai récemment eu l’opportunité d’intervenir dans un groupe d’anciens diplômés (alumni) sur la région Nantaise sur le thème des changements climatiques et des technologies.

Le format (1h de présentation devant ~ 80 personnes) et 20-30min d’échanges avec la salle suivi d’un verre nous a permis de présenter un vaste panel de problématiques liées aux changements climatiques, et à la résolution de ce problème, ainsi que les technologies qui sont actuellement envisagées / envisageables.

Alors les ingénieurs peuvent-ils sauver le monde ?* des changements climatiques…. Et bien malheureusement non, c’est bien plus q’une affaire de technique ou de technologie. Cela n’empêche pas qu’ils peuvent avoir un rôle important à jouer, comme tout un chacun.

Merci aux organisateurs de l’événement de m’avoir permis cette présentation.

Le support de la conférence est accessible au téléchargement ci-dessous.

Si j’avais su…lire un contrat

Si j’avais su…lire un contrat

10 Septembre 2019

“Monsieur Michel, je vous félicite pour avoir lu le contrat en entier. C’est rare!”, me disait récemment un Client.

Aussi quand Meet your Success m’a proposé de témoigner sur mon expérience d’entrepreneur, j’ai raconté une petite anecdote issu d’expérience précédente. C’est en ligne ici : https://lnkd.in/dtYKknH

Lire un contrat : Peut-être que cela vous parait évident, mais on parle bien de lire attentivement, d’organiser une revue de contrat, de mesurer le risque et dans un contexte où la pression est très forte (par exemple quand il faut conclure avant le 31 Décembre 20h, ou après 1/2 litre de Gambei!).

Beaucoup pensent être exemptés de cette remarque, mais très peu le sont vraiment.

Alors lisez bien vos contrats! et à bientôt avec VOLTIGITAL.